Mon chemin

Mon chemin

Une singularité ?

Plonger à l’intérieur de soi, ne va pas de soi !!!  Ma culture, mes environnements familiaux, les conditions de mes apprentissages… ne  m’ont pas toujours accompagné, au mieux, dans la découverte de mes aspirations profondes.Souvent mon besoin d’être reconnu, respecté, aimé m’a guidé. Au fil du temps j’ai mis en place des stratégies payantes  pour être la bonne personne, au bon moment, pour mes proches.

Mes stratégies d’adaptation sont devenues parties intégrantes de ma personnalité J’ai fini  par me couler dans le moule des attentes de mes contemporains, je suis parfois devenu le produit de celles-ci. Quelqu’un au fond de moi aspirait à devenir qui j’étais potentiellement et une autre partie de moi  tendait à se conformer au désir de l’autre. Oser affirmer mon point de vue dans ces circonstances, m’était difficile. Sur quelle base aurais-je pu le faire, lorsque  pour vivre le moins mal possible dans mon environnement, je consacrais mon temps à essayer de satisfaire les besoins de mon entourage ? Cette question me taraudait. Au fond de moi, je sentais qu’il était possible d’être  en meilleur accordage avec soi  et les autres. Existerait-il une manière de retrouver le fil de soi, de trouver un chemin en cohérence avec mes valeurs profondes, qui tiendrait compte de mon contexte et le respecterait me  permettant d’être enfin, tels que je suis, soulagé  d’avoir re-trouvé mon chemin ?

J’ai alors découvert que l’Approche Centrée sur la Personne et le Focusing font le constat que nous avons tous en nous des compétences inouïes pour trouver nos propres points de repères ? Quand j’ai démarré ma formation en 2000, il était important pour moi de pouvoir vérifier qu’en aucun cas, on m’obligerait à prendre un  chemin tracé d’avance mais qu’on m’aiderait plutôt à trouver le mien.

Découvrir les fondements de cette approche, oblige à se découvrir soi et à accompagner avec bienveillance ses peurs, peur de mal faire, peur de ne pas avoir fait assez, peurs…  Mes peurs ont le droit à l’existence, à mon attention bienveillante. Cette attention bienveillante à ce qui parait hostile en moi, permet une ouverture, vers les possibles. Par exemple, je peux en apprendre que, je ne suis pas « obligé » de lutter contre mes peurs. Cette dimension d’accueil à ce qui « est » présent, en moi, permet un rapport avec soi plus pacifié. Il est écologiquement plus rentable, d’accepter, ce qui « est » présent en moi. Dans ce  moment précis, je crée un accordage entre mes ressentis (ma peur, par exemple),  le droit que j’ai de la ressentir et de me laisser informer par elle. Derrière cette peur avec un peu d’attention j’ai pu découvrir (le petit enfant terrorisé que je suis parfois, par exemple). J’ai osé donner la place à ce qui n’avait pas encore trouvé de mots pour se dire et je peux en ressentir un mieux-être corporel.

J’ai découvert cette approche il y a 17 ans, chaque jour je reste attentif à ce qui est présent en moi. Je prends  le temps de laisser de la place à ces ressentis, ils viennent souvent m’éclairer sur la situation dans toute sa complexité, c’est devenu une sorte de boussole intérieure.Je partage cette guidance intérieure depuis 13 ans entre mes activités en cabinet et mes activités en groupe avec les associations S’poir Famille et Fleur de Lotus.

Je suis membre de l’association S’POIR FAMILLE dont l’objet social est de favoriser le lien intergénérationnel et d’aider les personnes en difficulté en leurs proposant un lieu d’écoute. J’anime régulièrement pour cette association des groupes de paroles autour de la parentalité sous le regard de l’Approche Centrée sur la Personne (ACP), l’écoute centrée sur la personne, le Focusing… Je participe à la co-vision  du conseil collégial de l’association.

L’Institut de Focusing d’Europe Francophone (IFEF) est une association de personnes directement concernées par la démarche du Focusing et plus globalement par l’Approche Humaniste Expérientielle. Nous rejoignons la philosophie et à la pratique développées par Eugene Gendlin sur la base de la tradition Centrée sur la Personne de Carl Rogers. Je suis membre de son  comité, je suis certifié par ce même institut « Trainer en Focusing ».

Je fais partie également de l’association Jardin des Pratiques Naturelles cette association a pour objet la mise en commun et le partage des connaissances de ses membres « thérapeutes ou non thérapeutes » dans un but de prévention, d’accompagnement, d’accès à l’autonomisation, auprès d’un large public intergénérationnel,nos pratiques visent à promouvoir, lors de manifestations diverses :

– le bien-être général (physique, mental et social) en s’interdisant toute forme d’exclusion.

– à faire découvrir la plus grande diversité possible des approches du bien-être et donner le goût de réinvestir des techniques simples pour prendre soin de soi.